top of page
  • Laurence Van de Vloet

La nuit, je rêve... éveillée

Blablabla de nuit, divagations... Ne lisez pas, vous allez perdre votre temps, ça n'a absolument aucun intérêt, excepté pour moi qui écris ce qui me passe par la tête pour m'occuper ou "décharger" le trop plein... Trop plein de quoi ? Trop plein d'énergies bloquées ? Trop plein d'émotions ? L'écriture comme une sorte de catharsis ? Allez savoir ? Je ne le sais pas moi-même ! Alors, à moins que vous ne vouliez voir comment fonctionne un esprit de "hp" cerveau droit en roue libre, je vous préviens, il n'y a pas d'info utile dans cette publication... Vous aurez été prévenus !


23h23... Je le vois, mais suis occupée blablabla Fb avec un "ange"; puis au tél avec un "black" (un ami hein, c'est gentil ! N'y voyez pas de racisme de ma part; ma famille de coeur est black ) : fraude du nom précisions juridiques, recherche de lois, ajustements de ma déclaration de vérité... 3h40, toujours occupée à faire des trucs... je ne dors pas... toujours pas... 05h05 ah, là, je suis dans mon lit, mais... . Pfff !!! Je regarde la signification de l'heure. Ca n'arrête pas en ce moment les heures doubles.

Energies lunaires ? Entre la nouvelle lune en verseau et la bientôt pleine en lion. Marre des lunes dans les signes de mes "luminaires" en ce moment, elles me malmènent de trop ! Ils me font bosser là-haut ! Il y a la guerre civile sur fond d'ouragan en moi, et ça fait mal. Suis fatiguée...

Mais qu'est-ce que je suis venue foutre sur cette Terre, non mais franchement ! A quoi ça sert tout ça ? Je veux quitter le navire et m'enfuir, ne plus sentir, ne plus ressentir... partir... loin loin loin... loin de moi-même en fait.

Pas peur du coco; pas peur des menteurs au gouvernail (gouverne-ment) du bateau sur lequel nous sommes emprisonnés par dol car je les emm... et je vais d'ailleurs me libérer de leur bateau en me jetant à l'eau !; pas peur de la piquouze obligatoire car je ne la ferai pas... j'aurai quitté le bateau; pas peur de la maladie; même plus peur d'un potentiel manque matériel; pas peur de la mort que je vois de toute façon comme une délivrance, car mon âme sera alors de nouveau libre. Mais, par contre, terriblement peur des ressentis trop forts, des émotions qui surgissent sans crier gare, des sentiments du passé... tous des suprêmes dangers qui veulent remonter à la surface pour être libérés ! Ah ben oui, le passé, c'est mon Cancer qui y vit; mais mon Verseau c'est le futur et il est impatient; et ma Lionne de lune est faite de la puissance du feu et de la passion ! Mélange détonnant quand ils ont tous décidé de s'y mettre pour me faire vaciller. Mais pourquoi me suis-je incarnée avec cette combinaison si compliquée qui me tiraille dans tous les sens ? Je me sens comme écartelée.

Au moins le jour de la venue de la grande faucheuse, "Je", mon âme, pourra alors retourner converser avec Saturne et la lune -mes amis dans l'espace- comme avant, du temps où "je" regardais la Terre avec curiosité et un certain étonnement en me demandant pourquoi tous ces gens s'y agitaient comme ça. Quelle drôle d'idée de s'incarner là-bas ?!

Puis un jour, alors que je m'ennuyais dans l'espace, que les conversations avec les planètes étaient moins passionnantes, j'ai fait le grand saut. Je me suis dit : "Bah... pourquoi pas ? Ca ne dure pas trop longtemps..." et BOUM ! je suis revenue sur Terre. MAIS MERDE !!! Mais qu'est-ce qui m'a pris de penser trop fort : "Pourquoi pas ?". Et à cette époque-ci en prime. Et puis ce n'est pas vrai que ça ne dure pas trop longtemps ! Ce n'est que "parfois" que le temps passe trop vite et ça c'est le cas quand on s'amuse ou qu'on est avec des chouettes amis ou alors que, concentré à ronger un os, on ne le voit pas passer.

Suis en décalage total ces jours-ci, inversion jour/nuit comme quand j'étais bébé : "Faites vos jeux... rien ne va plus !".

Peut-être vaut-il mieux ne pas dormir du tout pour être bien crevée le lendemain, tenir toute la journée, puis récupérer un rythme plus normal en allant dormir à des heures correctes et s'y tenir ?

Comment débranche-t-on un cerveau ? Marc, mon prof d'Aïkido à l'époque : "Arrête de réfléchir ! Et fais !"... Euh... Comment arrête-t-on de réfléchir ? Il est où le bouton "Off" ? Je ne l'ai toujours pas trouvé depuis. L'aïkido me manque, parce que je m'amusais bien, ça me faisais beaucoup rire, tout en apprenant un "art", mais les criminels au pouvoir y ont mis le terme "fin"... pour moi du moins.

En temps normal j'arrive à "débrancher" mon cerveau en jouant du tambour ou en promenant mes chiens; mais là c'est Hiroshima ! Je ne peux quand même pas jouer du tambour chamanique en pleine nuit et chanter un joïk ou du "schtroumphiodiloumbababa" pour ceux qui ne savent pas ce que c'est qu'un joïk... Bon, j'écris et je divague... Je devrais peut-être me mettre à écrire un roman ? Le "Roman de l'insomnie des jours de montagnes russes lunaires". Cool, j'ai déjà le titre ! Les montagnes russes lunaires ? A quoi cela pourrait-il ressembler ? Il y a des ours dans les montagnes russes lunaires ? Peut-être qu'on y voit d'autres planètes comme dans les bd de Yoko Tsuno ? C'est bizarre, j'ai l'impression que c'est aride et qu'il n'y a pas de fleurs ni d'arbres, mais des cailloux partout... Et puis il y a des zones recouvertes de mousse. Ah ouf ! Il y a quand même de la verdure. Je m'y balade et j'ai l'impression d'être en Mongolie avec d'énormes plaines et un paysage à perte de vue... je vois du vert, un magnifique ciel bleu (lunaire ? Sur la lune il n'y a pas de ciel bleu ! Ben si, sur la mienne... manifestement, oui !), il y a du vent, beaucoup de vent. Ca fait du bien ! Le vent nettoie mes corps énergétiques ! Ah chouette alors ! Je vais pouvoir dormir bientôt ?

Je vois un pingouin mais qu'est-ce qu'il fait là ? Il vient me dire bonjour... On papote tous les deux et il m'explique qu'il en a marre des montagnes russes lunaires, parce qu'il n'y a pas d'endroit où se baigner : pas de mer, pas de lacs etc. Il est triste et veut de l'eau pour jouer avec ses amis. Le pauvre... Je lui donne un bâton de pluie en lui disant que s'il en joue bien et trouve la juste mélodie, il pourra faire venir la pluie. S'il le fait en haut d'une vallée, avec un peu de chance la pluie inondera la vallée et il pourra jouer dans l'eau...

Bon, faut que je m'arrête là sinon Fakebook va me dire que la longueur du texte ne correspond pas aux standards de la communauté. Pfff ! N'importe nawak ! Je me demande encore de qui il parle en termes de "communauté" le sucré là, parce que je sais que celle que je fréquente sur Fakebook a les mêmes "standards" que moi. Enfin, c'est inutile de discuter avec des abrutis obtus comme la montagne de sucre qui s'est mis à sucrer sérieusement les fraises depuis deux ans ! Je préfère les montagnes russes lunaires de mes insomnies.

Bonne nuit les zamis... ou bonjour, selon les couche très tard/tôt ou les lève-tôt. Il est 7h37 entre temps. Là c'est carrément une nuit blanche ! Je suis crevée et en même temps j'ai l'impression que je pourrais encore faire mille choses ou aller promener mes chiens. Il fait déjà jour.

Suis à la masse aujourd'hui, enfin hier aussi et puis depuis la nouvelle lune en fait ! Mais bon l'inversion jour/nuit, ça ne fait que quelques jours.

Et non non non ! Pas question de prendre un petit cachet pour dormir car pas question de prendre une substance qui agit sur mon cerveau ! La lune s'en occupe assez comme ça ! Et puis de toute façon ça ne rentre pas chez moi ! Et puis voilà, il y a l'écriture qui m'occupe... Pour le moment, c'est mieux que la lecture, parce qu'avec un Hiroshima corporo-cérébral, après quelques mots ou phrases, mon esprit rebelle décroche sans me demander mon avis pour retourner vagabonder dans d'autres sphères où je ne veux pas aller maintenant !

Patte Deloup alias Suricate Desneiges, le 13 février 2022.

Hey ! Je vois la date ! Bon anniversaire mon p'tit David ? Ca fait un bail là hein ? Ca commence à compter ! Et dire que je te vois encore tout petit ! Dommage que tu ne bosses plus en ce moment, tu aurais été envoyé en Gelbique avec ton bahut et tu aurais eu l'occasion de voir ta tantine adorée qui t'aurait apporté des vivres. Bon vu le siège prévu, pas certaine que Virginie aurait apprécié, mais bon... de toute façon tu ne viendras pas.

Bon allez, faut que j'y aille... Morphée semble m'attendre. Dormir, oui, dormir... bonne thérapie pour ne plus ressentir !


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page