top of page
  • Laurence Van de Vloet

Roue libre... inspiration de nuit.

đŸŒșOh coucou ma pipistrelle souris volante. Comment vas-tu aujourd'hui ? Tu as trouvĂ© assez d'insectes pour te nourrir ?

🐁Bah, pas trop, il n'a pas arrĂȘtĂ© de 🌧 du coup il n'y avait pas de nourriture volante.🐝 Mais bon, c'est comme ça, on ne trouve pas forcĂ©ment de quoi se nourrir tous les jours.


Mais toi, dis-moi, comment tu vas ? Parce que ça fait un moment qu'on ne s'est plus vues... De quoi sont faites tes pensées ? Penses-tu toujours aussi excessivement ?


đŸŒș Oh ! Toi tu as lu la publication sur le jeu qui sait tout de tout le monde ! 🙄

Ecoute, ce n'est pas la super forme en ce moment. Je me sens seule... Ca n'a rien Ă  voir avec le fait de passer mes journĂ©es isolĂ©e dans mon antre oĂč je suis Ă  l'abri. Non ! C'est un sentiment (je ne sais mĂȘme pas si c'est le bon mot pour dĂ©finir la chose) de solitude. On peut ne pas ĂȘtre seule et se sentir seule quand mĂȘme car incomprise ou pas Ă©coutĂ©e ou pour mille et une raisons que je ne vais pas Ă©numĂ©rer ici. 🙄

Et je me rends compte que c'est notre lot ici sur cette 🌍. On vient seul au monde, Ă  part les jumeaux qui font le voyage ensemble mais qui naissent l'un aprĂšs l'autre donc... seul. Ensuite, quand on a mal quelque part, que ce soit dans le corps, le coeur ou l'esprit, personne ne peut ressentir cette douleur Ă  notre place. On est seul Ă  devoir la supporter, la porter. Puis, quand on meurt, on est encore seul Ă  passer de l'autre cĂŽtĂ©.


🐁Oui, mais enfin, quand on naĂźt on est accueilli dans des bras enveloppants quand mĂȘme ? Et quand on a mal, il y a toujours bien quelqu'un pour nous soutenir ? Et quand on meurt on est souvent entourĂ© aussi ? Comment peux-tu dire qu'on est tout le temps seul ?


đŸŒșTout ce que tu viens d'Ă©numĂ©rer n'est pas forcĂ©ment vrai. Et quand bien mĂȘme ce serait vrai, les bras, les paroles et les gens ne vivent pas dans ton corps, ton coeur ou ton esprit et ne peuvent pas ressentir comme toi. Donc, nous sommes nĂ©s seuls, nous expĂ©rimentons la vie Ă  travers nos sens, seuls, et lors de notre mort, nous ferons l'expĂ©rience du passage dans l'autre monde, seul. Et lĂ  on sera enfin libĂ©rĂ© de cette carcasse et de ce monde d'Enfer. Je me rappelle, juste avant de plonger dans l'incarnation (mais quelle connerie ! Qu'est-ce qui m'a pris de faire ça ?), je flottais dans l'ether et je papotais avec la lune et Saturne. C'Ă©taient mes amis lĂ -haut. J'Ă©tais bien dans un Ă©tat neutre.


Mais franchement, depuis que j'ai atterri ici, j'ai beau me creuser la tĂȘte, je ne comprendrai jamais le sens de cette vie ni de ce monde. Et plus le temps passe, pire c'est !


Alors pour oublier et supporter, je ne me noye pas dans l'alcool ou dans la beu, non. Je laisse aller mes pensées en roue libre, sans contrÎle... Tu sais ? C'est comme si une roue se détachait d'un vélo et continuait sa route toute seule. Et plus elle roule sur son chemin, libre de tout attachement, puisque détachée du vélo, et plus elle devient blanche car le blanc c'est l'ensemble de toutes les couleurs... Et plus elle va vite, plus le blanc se transforme en argent et puis, comme un éclair, elle décharge une lumiÚre blanche et bleue dans mes neurones. Pouf !


Quand ça arrive, je me retrouve plongĂ©e dans la cathĂ©drale de fines lamelles de verre incrustĂ©e de diamants ❄. Un pur bijou ! C'est un bĂątiment d'un bleu diaphane avec des parois transparentes et des points Ă©tincelants; c'est un bĂątiment comme tu n'en as jamais vu ici car il n'existe que dans les rĂȘves ou dans d'autres mondes enchantĂ©s, Ă  des annĂ©es lumiĂšre de ce monde tellement triste et dĂ©senchantĂ©. Tout autour il y a de l'herbe et des fleurs comme des coquelicots, des cosmos et de la nigelle de Damas. Il y a des bleuets aussi et un magnifique saule pleureur. Et il y a aussi le rosier de mon grand-pĂšre. Je ne sais pas comment il est arrivĂ© lĂ . đŸ€”


Un jour, je t'y emmĂšnerai, avec nos amis les 🐿🐈🐐đŸș🐘🐕🐣🐓. Tu prendras ta famille et nos amis prendront les leurs aussi et on sera heureux pour toujours. Et plus jamais on ne reviendra sur cette 🌍 d'Enfer.


Tu sais, pendant longtemps j'ai pensĂ© que la Terre correspondait au lieu appelĂ© "purgatoire" par les curĂ©s, car le meilleur cĂŽtoyait le pire, mais maintenant je pense que la 🌍 est devenue un lieu de l'Enfer car le mal s'est rĂ©pandu comme une traĂźnĂ©e de poudre, partout. Il y a eu une pandĂ©mie du mal avec tous ces gens qui font aux autres des choses horribles qu'ils n'aimeraient pas qu'on leur fasse. Et, en plus, il s'affiche au vu et au su de tous dĂ©sormais, ce mal abjecte ! Et comme si cela ne suffisait pas, il se fait vĂ©nĂ©rer le Baal, Dieu de l'argent tout puissant ! Depuis qu'il s'est rĂ©vĂ©lĂ©, il n'y a plus de tabous ! On voit des diables rouges avec des cornes partout, dans les dĂ©filĂ©s dits "de mode", dans les carnavals, dans les concerts et j'en passe; des monstres mi-hommes, mi-femmes vont traumatiser les petits enfants sous prĂ©texte qu'ils peuvent dĂ©cider Ă  9 ans s'ils sont fille ou garçon, alors que biologiquement on est xx ou xy et pas lgbtqrstuvw !; on fait la promotion de mutilations sous prĂ©texte de perte de poids (ils appellent ça des opĂ©rations bariatriques) ou de changement de sexe. Je ne comprends pas comment tout ça est possible, comment tous ces gens arrivent Ă  trouver ça normal sous prĂ©texte de tolĂ©rance. C'est une fausse tolĂ©rance et ça dessert les personnes un peu diffĂ©rentes qui ne dĂ©sirent pas ĂȘtre associĂ©es Ă  ce type de propagande qui se sentent obligĂ©es de sortir du bois pour marquer leur dĂ©sapprobation.


On veut aussi nous faire manger des insectes nourris au graphĂšne qui est toxique; on veut nous faire manger des fruits et lĂ©gumes piquĂ©s Ă  l'arn; on veut nous faire manger de la viande totalement synthĂ©tique et nous interdire de manger des oeufs autrement que liquides ou en poudre (derniĂšre trouvaille d'un certain Bill Gates); on nous asperge de produits chimiques appelĂ©s "chemtrails", mot pour dĂ©signer les pesticides d'humains qui nous tuent Ă  petit feu par empoisonnement, qui empoisonnent aussi nos terres, nos lĂ©gumes et nos fruits; on veut nous voler nos maisons par des taxes dĂ©guisĂ©es en travaux rendus obligatoires; et on veut supprimer le cash pour nous rendre totalement dĂ©pendants des fous Ă  lier qui sont Ă  la tĂȘte des Etats qui obĂ©issent aux milliardaires. On dirait que l'humanitĂ© souffre d'une maladie auto-immune, un cancer trĂšs agressif composĂ© de cellules milliardaires qui aspirent toute l'Ă©nergie Ă  eux par l'intermĂ©diaire de l'argent, car l'argent est juste un outil pratique d'Ă©change d'Ă©nergies. Nabuchodonosor, sors de ces corps de milliardaires, quitte cette planĂšte et retourne d'oĂč tu viens !


Quelque chose a Ă©tĂ© mis en route pour dĂ©truire les ĂȘtres faits de chair, d'os et de sang et qui respirent et qui ont, en principe, une conscience. Je dis en principe car je crois que la conscience de beaucoup s'est fait la malle ou est carrĂ©ment en hypnose comatique. đŸœ Moi, en tous les cas, je suis dĂ©finitivement dĂ©sadaptĂ©e. En plus, avec un avocat du diable Ă  la maison, je n'ai mĂȘme plus envie de parler. Alors je me tais et je ressens tout le poids de la tristesse du monde dans mon ♄ qui 😭.


Bref, revenons Ă  la roue libre et cette fabuleuse cathĂ©drale. A l'intĂ©rieur de cette cathĂ©drale, il y a un magnifique lac bleu/vert turquoise... et quand la roue libre dĂ©charge une deuxiĂšme fois un Ă©clair dans mes neurones, je suis dans ce lac et je flotte sur le dos. Et pendant que je suis lĂ , en train de flotter dans cet univers enchantĂ© oĂč l'eau, tiĂšde et fraĂźche Ă  la fois, m'enveloppe et me parle avec tant de douceur qu'elle m'enivre de bonheur, une pluie formĂ©e d'Ă©toiles d'argent et d'or vient danser autour de moi. Les amas de petites Ă©toiles me consolent et essayent de me motiver Ă  trouver le courage d'avancer encore et toujours sur cette 🌍 d'Enfer oĂč tout tourne Ă  l'envers. Je ne sais toujours pas pourquoi elles mettent tant d'Ă©nergie Ă  me convaincre. Elles ne m'ont pas expliquĂ© pourquoi j'Ă©tais restĂ©e ici le 24 fĂ©vrier de l'annĂ©e 2022. Elles ne m'ont pas dit ce qu'on attendait ou attend de moi. Elles m'ont juste fait du bien... elles Ă©taient douces, chaleureuses, enveloppantes et mĂȘme un peu enivrantes, mais je dois encore rester ici...


Heureusement que la roue libre est lĂ ... Au moins quand elle m'emmĂšne dans mon vrai chez moi, cet autre monde plein de beautĂ©, de paix et de joie, mon ♄ revit.

Là-bas, tout le monde y est heureux et on y a souvent des fous-rires, j'adore les fous-rires ! (Ils n'existent quasiment plus ici, dans ce monde dystopique 😱) -

Mais toi, ma petite chauve-souris, comment tu vis ces temps-ci ? Ton monde est-il plus doux ?


🐁Oh ben moi tu sais, j'ai la chance de vivre dans un monde bien plus simple que toi. Je me contente de trouver Ă  manger, mais j'avoue qu'il m'arrive de devoir jeĂ»ner plus qu'Ă  mon tour. A vrai dire, nous avons aussi constatĂ© que la nourriture Ă©tait moins abondante qu'avant. C'est aussi un peu la crise du logement chez nous parce qu'il y a de moins en moins de fermes et les granges ont Ă©tĂ© transformĂ©es et totalement fermĂ©es. Mais bon, Ă  part ça, nous avons la chance de ne pas avoir de fous furieux obsessionnels du contrĂŽle de nos vies. On a donc encore le loisir d'aller et venir Ă  notre guise, de lancer des ultrasons pour voler la nuit.


J'adore voler la nuit. La nuit, quand tout le monde dort, l'atmosphĂšre est diffĂ©rente. C'est calme, la prĂ©sence de la nature - mon monde Ă  moi - se fait entiĂšre. Je peux parler au vent, aux arbres, aux nuages et mĂȘme Ă  la pluie. GrĂące Ă  mon radar Ă  ultrasons qui peut sonder tous les coeurs et les secrets, je sais si ce qu'ils me disent est vrai, Ă©dulcorĂ© ou mensonger. Eh oui, l'avantage de la chauve-souris c'est de voir Ă  travers la nuit, toutes les nuits, y compris Ă  travers les nuits noires des Ăąmes en peine.


Au fait, j'ai pensĂ© que je devrais peut-ĂȘtre essayer un truc avec mon sonar. đŸ€” Ca vous remettrait peut-ĂȘtre le cerveau Ă  l'endroit Ă  vous, les humains ?


J'ai entendu parler rĂ©cemment du neuro feedback. C'est un appareil qui enregistre les ondes du cerveau et envoie un petit signal Ă  ce dernier pour lui montrer qu'Ă  tel endroit il est dĂ©rĂ©glĂ©. Ce petit signal lui permet alors de s'auto-corriger. C'est fou quand mĂȘme ce que vous, les hommes, appelez le progrĂšs. Parce qu'il y a progrĂšs et progrĂšs. Pour ma part, le neuro-feedback semble ĂȘtre utilisĂ© Ă  bon escient; mais la majoritĂ© de vos inventions sont juste archi-dangereuses et utilisĂ©es Ă  mauvais escient ! Vous ĂȘtes de dangereux apprentis sorciers, hein ! Inconscients mĂȘme et je dirais mĂȘme tout Ă  fait irresponsables !


Je vais voir si je peux utiliser mon sonar pour vous remettre les bonnes idées en place et effacer les idées débiles ouvertement à l'oeuvre depuis mars 2023.

Qu'en penses-tu ma petite humaine ?


đŸŒș J'en pense que ce serait bien que tu essayes. A ce stade on n'a vraiment plus grand chose Ă  perdre. Tu sais ? J'ai l'impression de vivre les derniers moments du film "The never ending story" avec Falkor, mon dragon prĂ©fĂ©rĂ© qui me rappelle Ă  la fois mon cocker amĂ©ricain Baganini et ma Maya bulldozer. Il est un mix des deux. Tu sais ? C'est ce film oĂč Atriou supplie la princesse qui est dans sa tour d'ivoire, de l'aider Ă  rĂȘver pour empĂȘcher la destruction du monde en cours car le monde se casse parce que les gens ne rĂȘvent plus, parce qu'ils sont dĂ©senchantĂ©s.


🐁 Oui, je me rappelle bien de ce film. Je l'ai vu quand je squattais la maison de la comtesse. Elle avait mis le film pour ses petits enfants... C'est l'un de mes prĂ©fĂ©res. Les gens devraient le revoir, peut-ĂȘtre que cela agirait alors comme un effet miroir et peut-ĂȘtre que cela ramĂšnerait leur conscience Ă  la surface aussi.


Tu sais quoi ? Je te propose un deal, d'accord ? Toi, tu vas te charger de leur parler de "The Never Ending Story" et moi je vais régler mon sonar pour soigner les esprits en essayant qu'ils se remettent à l'endroit et dans l'espoir qu'ils veuillent bien guérir et non rester dans leur grotte obscure.


Dis... Je pense qu'on va arrĂȘter ici notre petite conversation parce que ça fait dĂ©jĂ  presque 2h qu'on papote et qu'il est plus que temps d'aller dormir. Je t'avoue que je suis fatiguĂ©e.


Ecoute, je t'envoie toutes mes meilleures ondes pour que tu Ă©vacues la tristesse de ton ♄. Je suis certaine que tu vas y arriver. Et puis on travaillera ensemble pour trouver un coin de paradis sur terre avec nos amis les animaux. Rien qu'eux et nous et personne d'autre. Un lieu loin de la civilisation car je pense qu'il faudra quitter les villes et les villages trop rapprochĂ©s pour se sortir du pĂ©trin dans lequel ils nous ont mis. Peut-ĂȘtre mĂȘme qu'il faudra envisager de quitter l'Europe... On verra en temps voulu. Te fais plein de gros 😘😘😘 et... We keep in touch !


đŸŒș Oui ma pipistrelle d'amour. Tu as raison. On fait comme ça. Pour soigner mon ♄, j'ai une amie, Karima, qui va m'hypnotiser tout ça. Et si ça ne suffit pas, il y a aussi Ayla. C'est mon moi cachĂ© qui fera le travail, mais ce sont des pros qui doivent lui parler... tu comprends ?


Perso je me demande si ce ne serait pas mieux de carrĂ©ment me reprogrammer. 😂 Hypnose comatique, je dors 😮, et Karima me reprogramme avec ce que je lui aurai donnĂ© comme instructions. Ce serait cool ça. Si on Ă©tait certain que ça marche, je demanderais de me reprogrammer en une personne Ă©ternellement heureuse qui est totalement dĂ©tachĂ©e de tout : des gens et des Ă©vĂ©nements. Ou alors, en m'ĂŽtant toutes les Ă©motions, ça rĂšglerait pas mal de choses...


Allez ma pipistrelle, moi aussi je te fais de gros😘😘😘 et un gros cĂąlin. Merci pour cette petite papote. On se revoit trĂšs vite. Sois prudente en rentrant, Ă©vite de voler prĂšs des maisons des hiboux, ils peuvent ĂȘtre dangereux. Et envoie-moi un signe de petite fumĂ©e dĂšs que tu seras rentrĂ©e comme ça je serai rassurĂ©e.


Patte Deloup/Suricate Desneiges, le 7 avril 2023


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page